Contexte - GN Écuyers

Contexte

La Guerre de la Grande Révolte

Les historiens se rappellent encore comment, il y a quatre siècles de cela, le puissant Empire de Chimerion dominait le continent d’Ayllos tout entier, de la Péninsule de D’arr jusqu’à la Côte Déchiquetée. Ses soldats d’élite, les Guerriers de la Licorne, parcouraient le pays sans crainte et sans opposition, gardant la paix et les intérêts d’Annef, la capitale impériale. Mais un jour les dissensions s’accentuèrent, et des révoltes virent le jour dans les lointains territoires de l’est, au climat sauvage et jaloux de la prospérité et de l’indépendance des provinces du sud.

L’Empereur  Chimerion VI envoya toute son armée combattre les insurgeants, négligeant en cela le reste de son territoire. Les puissants seigneurs du sud se réunirent pour concevoir une rébellion, et bientôt l’Empire fut pris entre deux feux. Les troupes impériales furent vaincues par les troupes barbares et les Guerriers de la Licorne, envoyés au sud, furent exterminés. Des dizaines de petits seigneurs au centre du continent déclarèrent leur indépendance et bientôt, Chimerion fut réduit à une fraction de son ancienne gloire. Le royaume de Trel, à l’est, et l’Émirat d’Harsim, sur la péninsule de D’arr, au sud, naquirent.

D’Empire à Royaume

Le Royaume de Chimerion, aux sept provinces, prospéra, mais ses adversaires prospèrent davantage. Le reste du continent, qui séparait les trois nations, fut plongé dans une ère de ténèbres et de chaos dans laquelle il vit toujours aujourd’hui. La disparition des Guerriers de la Licorne laissa un vide politique et social important, car ils étaient les représantants de la plus importante et populeuse province, et aussi du culte le plus populaire d’Annef.

De nombreuses factions, venant de partout dans le royaume, tentèrent de prendre cette place laissée vide, mais en vain, le Roi s’assurant toujours que nul ne pouvait prendre prépondérance sur les autres. Mais il devint de plus en plus clair que cette tradition nuisait à Chimerion, car ses rivaux, Harsim et Trel, fortement centralisés, devenaient des de plus en plus grandes, et bien que les premiers ne montraient pas signe de désir expansionniste, se contentant de progrès commerciaux et intellectuels, les seconds, à l’opposé, cultivaient décidément l’ambition de constituer le prochain empire.

Le roi actuel, Chimerion XXI, décida de rompre enfin avec cette tradition qui affaiblissait sa nation. Puisque la province de la Licorne ne semblait point capable de revenir à son rôle de premier plan, il lui faudrait faire cesser les querelles et enfin de donner enfin l’autorité d’agir en son nom à une autre faction. Il convoqua les gouverneurs des différentes provinces et les informa d’une mission, fort importante, qu’il planifiait dans la Terre de l’Ours, à l’est, au delà des frontières de Chimerion. Il fut clairement établi que cette mission serait en quelque sorte une épreuve, destinée à découvrir qui serait digne de succéder aux Guerriers de la Licorne en tant que représentants du Roi.

Évidemment, cette annonce fit grand bruit dans les provinces, et chaque Gouverneur chargea la faction la plus importante, la mieux organisée de ses terres, d’obéir à la convocation du Roi. La gloire, la richesse, le pouvoir étaient maintenant accessibles aux plus braves, rusés et audacieux. L’Ordre du Griffon, le Culte du Dragon, la Tribu du Manticore et la Confrèrie du Sphinx répondirent à l’appel. La route de l’est était maintenant ouverte.

À la Croisée des Chemins

Mais quelle était cette mystérieuse mission? Les différentes factions se doivent de se diriger vers l’est, dans la Terre de l’Ours, une ancienne province Chimerionnaise, et trouver la seigneurie de Verterive, et en reprendre possession au nom du Roi. Rien de plus simple, non? Pas tout à fait…

La seigneurie de Verterive se trouve sur la rive nord de la rivière Yrna, entourée des terres vides de Madrar, au nord, de l’ancienne seigneurie d’Heksos, à l’est (maintenant occupée par de sauvages Runaks) et de la seigneurie d’Azurive, de l’autre côté de la rivière. Cette dernière est encore occupée et farouchement indépendante. Le seigneur d’Azurive, tout comme les Runaks, a des visées bien connues sur Verterive et cherche depuis longtemps à s’en emparer. Toutes les tentatives ont toutefois échouées jusqu’à présent, car, depuis son abandon il y a près d’un siècle, Verterive est littéralement envahie par toutes sortes de créatures d’origine clairement surnaturelle.

On raconte que des fantômes hanteraient son auberge, que des répugnants Volesseux rôderaient dans les bois et qu’une bête inconnue au hurlement inquiétant pourchasserait les intrus. Les quatre factions Chimerionnaises ont un objectif très clair: détruire ces créatures, tout en empêchant tout autre envahisseur de profiter de leur travail. Évidemment, il sont jugés, estimés, pour ce qu’ils accompliront, et c’est pourquoi le Roi a envoyé un Émissaire, qui est chargé de lui faire des rapports réguliers et de déterminer quelle faction est la plus méritante.

Mais pourquoi Verterive? Au début, la motivation du Roi à occuper une telle région semblait fort nébuleuse. Puis, finalement, il a annoncé que la maison royale trace ses racines ancestrales aux anciens habitants de cette région, il y a de cela plus d’un millénaire. Nombreux furent ceux qui, secrètement, ne crurent pas à une telle explication, mais personne, bien sûr, n’osa élever la voix contre le tout-puissant suzerain. Toutefois, les plus érudits rappellèrent un fait: lors de la Guerre de la Grande Révolte, il y a quatre cent ans, la fortune de la guerre  tourna radicalement le jour où la Province de l’Ours Cornu (qui fut renommée plus tard la Terre de l’Ours) échappa au contrôle Chimerionnais, et qu’à partir de ce moment, la majorité des batailles tournèrent au désavantage de l’Empire.

Coïncidence? Pourtant le Roi Chimerion XXI est reconnu comme un homme rationnel et pragmatique, ne s’attardant guère aux superstitions, mais il est aussi ambitieux. Toutefois quatre groupes, pourtant les plus concernés par cette affaire, ne se soucient guère de telles ramifications: le valeureux Ordre du Griffon, le sombre Culte du Dragon, la sauvage Tribu du Manticore et la sophistiquée Confrèrie du Sphinx savent que leur avenir, leur gloire, leur prestige et leur richesse se jouent sur cette mission, et, chacun de leur côté, ont bien l’intention de se prouver en héros aux yeux du Roi et d’être sans pitié envers leurs concurrents…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Renseignements 2017
RENSEIGNEMENTS
Horaire:
Du lundi 10h00 au vendredi 13h00
Âge des participants 8-15 ans.
Tarif
Par participant:
365.29$ + taxes (TPS,TVQ) =420$
Transport pour une personne:
34.79$ + Taxes (TPS, TVQ) = 40$
Inscription
Par courriel seulement :
atelier@gn.qc.ca
Notes importantes: Toutes les informations du formulaire d'inscription sont importantes et doivent être inscrites clairement et lisiblement. Les inscriptions prennent force lorsque les montants et les fiches d'inscriptions complétées sont reçues au centre administratif.

L'Équipe

Directrice des camps :
Manon Provencher

Coordination :
Catherine Lacelle;

Renseignements supplémentaires :

ecuyers@gn.qc.ca;
atelier@gn.qc.ca
(514) 504-9120
Bureaux administratifs :
800 de Châteauguay, Porte 5,
Longueuil (Québec), J4H 2L5,
(514) 504-9120.
Emplacement des activités :
1801 Chemin Béthanie,
Béthanie (Québec), J0H 1E0,
(450) 548-2720.

Documents

Formulaire d'inscription 2017
Documentation 2017;
Tome des règles 2016;
Fiche de personnage.